Comment colorer les cheveux crépus ?

Particulièrement secs et fragiles, les cheveux crépus se colorent, mais pas n’importe comment. nyangaa nous aide à faire le point sur les bonnes techniques.

« Pour colorer les cheveux crépus, il est nécessaire de prendre quelques mesures au préalable car comme pour tous les types de cheveux, on doit respecter la nature et le passé technique du cheveu », prévient Christelle Clairicia, responsable formation Niwel.

Cheveux crépus : des précautions particulières à prendre avant de colorer
Ainsi, pour ce type de cheveux naturellement secs et très sensibles, « on commence par faire un diagnostic du cheveu : son état actuel, ses antécédents – c’est-à-dire si des colorations ou du henné ont déjà été appliqués. » Dans ce cas, il faut redoubler de prudence quant aux produits utilisés et à leur compatibilité entre eux.

Côté technique, il n’y a pas vraiment de différence avec un cheveu caucasien, précise Christelle Clairicia. « En revanche, la nuance se situe dans le produit pour colorer lui-même, les cheveux crépus étant d’autant plus fragilisés quand ils sont défrisés (leurs écailles étant ouvertes), on préconise des colorants avec un volume moins fort ».

Coloration maison, on tente ou pas ?
Notre experte déconseille fortement l’application d’une coloration maison sur cheveux crépus ! « Malgré la performance des produits vendus en supermarché aujourd’hui, on obtient rarement le résultat escompté sur des cheveux crépus. En effet, la base naturelle n’est souvent pas prise en compte alors que cette étape est cruciale dans l’obtention d’une couleur bien précise. »

Pour les plus petits budgets qui souhaiteraient quand même se lancer, Christelle Claricia recommande fortement de passer en salon faire un diagnostic couleur avant de se précipiter sur n’importe quel produit.

Quelle couleur pour les cheveux crépus ?
« Toutes les couleurs sont envisageables, à condition, encore une fois, de tenir compte de la base naturelle ». C’est d’autant plus vrai pour les grandes transformations (passer du brun au blond, par exemple) qui nécessitent de procéder par étapes et de se faire suivre par un expert en salon de coiffure.

Et côté entretien ?
« Naturels ou défrisés, les cheveux crépus sont très fragiles et le sont encore plus quand ils sont colorés », insiste Christelle Clairicia. On ne lésine donc pas sur l’hydratation, en utilisant huiles, masques, baumes, ou sérums, avec ou sans rinçage. Il existe aussi des shampoings pigmentés adaptés à notre couleur. Par exemple, pour un cheveu blond, on fonce sur un shampoing silver qui évitera au cheveu de jaunir. »

Notre experte conseille d’optimiser les effets de masque en entourant les cheveux d’une serviette chaude pendant 20 minutes ou de réaliser des bains à base d’huiles végétales de coco, jojoba, olive ou ricin (mélanger l’eau et l’huile dans un pulvérisateur, séparer la chevelure en deux, asperger les longueurs, attacher les cheveux, puis laisser poser quelques heures ou toute la nuit). Deux solutions très efficaces pour les ré-hydrater en profondeur.

Source: marieclaire.fr

  • Leave a Comment